18ème Salon Saveurs & Terroirs

Mandelieu-La Napoule du 16 au 18 Novembre 2018

Les invités

Ève Vernice

Découverte des fleurs comestibles
Je vous propose une conférence en image, dans laquelle je partagerai les clés de mon métier, ainsi que ma passion pour les fleurs comestibles, dans une ambiance conviviale et interactive.
Je parlerai de mon expérience sur la cueillette des fleurs comestibles de légumes, d'arbres, ainsi que les sauvages et les cultivées. Nous échangerons sur leurs utilisations en cuisine, leur bien être, leurs conservations, le séchage...
Ma motivation principale étant d'offrir la possibilité aux personnes présentes de découvrir, de cultiver chez eux s'il le souhaite, ou d'échanger simplement sur les fleurs comestibles à leurs proches.
Tout un programme !


Petite fille d'agriculteur, Ève Vernice devient Floricultrice à Menton
Après dix ans de travail dans le commerce alimentaire, soucieuse de sa santé et de l'environnement, elle décide, en 2010, de reprendre des études afin de passer le BPREA (brevet responsable exploitation agricole) et de créer un jardin biologique de fleurs comestibles à Menton. Son choix de culture biologique répond à la demande d'une clientèle locale et croissante, et à une qualité de travail exceptionnelle et responsable. Son souhait est de faire connaître la fleur comestible aux particuliers et à la restauration afin que soient mises en valeur leur cuisine et leur créativité.
http://fleurscomestibles06.simplesite.com
https://www.facebook.com/Fleurs-comestibles-de-Menton

 

Un peu d'histoire...
Les fleurs ont toujours été cultivées pour leurs vertus médicinales.
Les Grecs et les Romains utilisaient déjà la bourrache. Les Grecs la nommaient « euphrosynon » (joie du festin), car ses fleurs macérées dans du vin étaient censées rendre joyeux qui la buvaient.
Au Moyen-Age, on trouvait la bourrache dans tous les jardins, pour un usage médicinal plus qu'alimentaire.
Autrefois, on consommait les fleurs soit fraîches dans les salades, soit en infusion, soit confites dans le sucre. Puis, au XXème siècle, ce type d’usages décline. Mais depuis quelques années, la tendance s'inverse. Les fleurs, un temps délaissées, reviennent en force dans la cuisine et s'invitent dans l'assiette.
Désormais, les fleurs comestibles se rencontrent régulièrement dans les plats élaborés des restaurants gastronomiques.
Les fleurs comestibles peuvent non seulement s’utiliser crues, mais aussi en infusion ou décoction, dans l’eau ou le lait (en fonction du plat préparé).
Ces deux procédés permettent de profiter au mieux de leur Parfum et de leurs éventuelles vertus médicinales.
Vous pouvez aussi les faire macérer dans divers liquides pour les aromatiser, notamment dans de l’huile, du vinaigre ou du sirop de sucre.
Enfin, les fleurs peuvent être utilisées dans des soupes en les faisant cuire avec d’autres ingrédients comme des légumes.
Avec un peu d’expérience, la cuisine florale vous permettra d’explorer toute une palette de saveurs nouvelles.

 


Les invités du Salon Saveurs & terroirs

Ève Vernice